Rechercher

Newsletter

Nos partenaires

Couleur Cactus

ABC BATEAU ÉCOLE

LA PROVENCE

GM CONSEILS

Frédéric Bonnet

atsurf.net

Bénédicte GUILLOU

LA VILLE D'ARLES

Conseil Général des Bouches-du-Rhône

Charming Houses

Bonicoli

S.V.I. (Service Véhicule Industriel)

ACROBAT


portarit jiao.jpg

Jiao, créatrice de bijoux et de vêtements

C’est dans un quartier habité majoritairement par des artistes, aux abords de Chengdu, dans la province du Sichuan, que nous sommes reçues.
Aujourd’hui, nous rencontrons Jiao YANG, une jeune artiste de 31 ans, créatrice de bijoux et de vêtements. Nous arrivons dans une maison joliment décorée, où Jiao vit avec son mari Luobo, peintre de Tangkas.
Jiao et Luobo sont tous deux chinois, mais leur univers artistique est avant tout tibétain.
Meubles et peintures ornent leur maison,  leur objectif commun étant de sauvegarder la culture des minorités chinoises, qui, avec le Tibet, ne comptent pas moins de 55 communautés. En effet, si les Hans représentent plus de 90% de la population chinoise, il existe  55 autres groupes ethniques, appelés « minorités nationales », qui sont présents notamment aux frontières et en grande partie dans la province du Yunnan. Et, bien que  les cultures et traditions de ces communautés aient beaucoup souffert sous le régime maoïste, de toutes les ethnies, les tibétains furent sans aucun doute les plus touchés.

Jiao est également issue d’une famille d’intellectuels ; intellectuels qui, pendant la révolution culturelle (1966-1976), furent tués, persécutés ou contraints aux travaux forcés dans les campagnes.
Première fille de la génération « enfant unique », elle nous dit être parfaitement consciente de sa situation privilégiée, et surtout reconnaissante d’avoir tant appris de ses parents, qui, sans aucune rancœur vis-à-vis du passé, ne cessent de lui dire que « chaque jour est un jour meilleur ».
Ainsi, ce petit bout de femme aux allures presque enfantines, affiche un enthousiasme permanant, qui nous ferait presque oublier que la liberté artistique n’est pourtant pas totale dans ce pays qui aujourd’hui ne demande pourtant qu’à s’ouvrir sur le monde.

Femme libre, comme elle aime se définir elle-même, Jiao nous apprend qu’elle a été journaliste, mais que faute de pouvoir écrire comme elle le souhaitait, elle s’est tournée définitivement vers sa passion, l’art, et a ouvert sa première boutique en 2004.
Et si vous lui demandez comment lui est venue cette passion, elle vous répondra, avec un grand sourire, qu’elle est sans aucun doute née avec : « à l’école, je créais mes propres vêtements et les professeurs me disaient que je ne devais pas m’habiller comme ça, et que mes parents me donnaient une mauvaise éducation. Ensuite, je trouvais absurde de vivre dans une société où tout se jette. Alors, j’ai proposé à mes amis de me confier leurs vêtements afin de les recycler ».

Aujourd’hui,  Jiao crée des bijoux et des vêtements dont chaque détail (pierre, boutons de vestes, collerette…) provient  de produits artisanaux traditionnels des minorités. Minorités qu’elle visite régulièrement au cours de ses nombreux voyages, et au sein desquelles elle a de nombreux amis, car pour elle rien ne peut se faire sans partage ni rencontre.
Nous apprenons en aparté par son entourage, qu’elle a également été la première femme chinoise volontaire dans une ONG visant à défendre l’environnement. Ce à quoi elle répond que, sauver l’environnement  se fait avant tout sur le terrain, mais que certains travaux requièrent beaucoup de force physique et que sa  petite stature ne lui permet malheureusement pas de pouvoir aider l’association comme elle le voudrait. Une façon bien modeste de minimiser sa participation.
Et comme en Chine le partage ne saurait être complet sans agape, nous poursuivons notre conversation autour d’un délicieux repas, concocté par les parents de Jiao, que nous remercions à cette occasion, de nous avoir offert tant de saveurs exquises…

Nous terminons notre journée par la visite du magasin de Jiao, au décor tout aussi artistique que sa maison, totalement conquises par la finesse et la beauté de ses créations.

Il aurait sans doute été facile de penser que la vie de Jiao ressemblait à bien des égards à celle d’une femme européenne, artiste-businesswoman.  Mais ici, tout est différent. Le profit, tout comme la notoriété, est loin d’être une priorité. Si vous venez dans sa boutique de la part d’un ami, il faudra vous battre pour pouvoir payer ce que vous avez choisi, car pour un chinois il est inconcevable de faire payer un ami, ou même l’ami d’un ami.
Quant à la notoriété, à quoi bon ; elle n’a que peu d’importance pour Jiao dont le seul souci reste la sauvegarde des traditions et des valeurs.
Une belle leçon de vie, d’amour et d’humilité que nous transmet cette jeune artiste, dont le prénom Jiao est  à la fois symbole de féminité et de force masculine. Un prénom qui lui va à merveille, même si les astrologues, lors de sa naissance, avaient essayé de dissuader ses parents, en définissant cette symbolique de mauvais mélange.

Mais avant de vous laisser admirer le travail de Jiao (Cf : Photos et site), ainsi que celui de Luobo son mari, qui au-delà des peintures de Tangkas sculpte avec raffinement des pièces de bambou, nous ne pouvions nous séparer sans remercier Solenne et Xiao Gang de nous avoir présenté leurs amis ; avec  une pensée toute particulière envers Solenne pour sa gentillesse, sa disponibilité à notre égard et ses traductions sans lesquelles  cette belle rencontre et toutes celles qui vont suivre,  n’auraient pu avoir lieu.

 Sylvie ARNAUD (avril 2009)

(Le gouvernement chinois ayant amendé la constitution de 1982, autorisant la liberté de culte, afin d’améliorer ses relations avec les minorités musulmanes, bouddhistes et lamaïstes, continue cependant de prôner l’athéisme. Ainsi, seuls les athées peuvent devenir membres du PCC. Ce qui exclut toute minorité puisque la quasi-totalité d’entre-elles se réclament d’une religion.)

Jiao YANG

Cratrice de bijoux et de vêtements

Boutique: ONE

Adresse: Chengdu (province du Sichuan) - Chine

Site: http://shop34102747.taobao.com/

Requires JavaScript and Flash Player. Get Flash here.

boutique-Jiao
creation-Jiao
interieur-boutique
lobo
the-chez-Jiao
vitrine-Jiao

Retour