Rechercher

Newsletter

Nos partenaires

Couleur Cactus

S.V.I. (Service Véhicule Industriel)

ACROBAT

LA PROVENCE

GM CONSEILS

atsurf.net

Charming Houses

Frédéric Bonnet

LA VILLE D'ARLES

Bonicoli

ABC BATEAU ÉCOLE

Conseil Général des Bouches-du-Rhône

Bénédicte GUILLOU


tibet.jpg

Riche de plusieurs milliers d’années de traditions, d’expériences et de savoir faire, le Tibet fascine.
Cette « terre des dieux » qui attend toujours le Dalaï Lama en exil, est aujourd’hui encore un lieu mythique.
Mais les rapports entre la République populaire de Chine et le Tibet donnent lieu à des interprétations opposées et des conflits parfois bien douloureux.

La République populaire de Chine considère qu’elle a littéralement arraché au servage féodal des populations déshéritées. Avançant des arguments historiques, elle juge que le territoire du Tibet relève de sa seule souveraineté.
Les tibétains, eux, depuis l’invasion  de 1950,  considèrent la présence chinoise comme une occupation étrangère qui détruit le Tibet, ses traditions et sa culture.

Reste qu’avec un million de tibétains exterminés et plus de 120 000 exilés (en Inde pour la plupart), le Tibet ne compte plus aujourd’hui que 2,7 millions d’habitants malgré une superficie deux fois supérieure à la France.
Province de la république populaire de chine, le territoire même du Tibet demeure un sujet de désaccord.
Le terme Tibet, est utilisé par les chinois pour la seule région autonome du Tibet dont la capitale est Lhassa. Quant au gouvernement tibétain en exil, il se réfère lui à la région autonome du Tibet et aux entités autonomes tibétaines des provinces du Qinghai, Gansu, Sichuan et Yunnan.

Longtemps interdit d’accès, ouvert puis refermé par la chine suite aux émeutes anti-gouvernementales de Lhassa (mars 2008), le Tibet est aujourd’hui  accessible aux étrangers. Mais quelle que soit l’opinion que l’on défende, force est de constater que la domination chinoise s’y impose chaque jour davantage.
Alors demain, qu’adviendra-t-il du mode de vie de ses habitants, bercés entre prières, danses et musiques monastiques…

CONSEILS AUX VOYAGEURS (voir situation au Tibet)

PROVINCE CHINOISE

Capitale : Pékin

Langue officielle :  Chinois

Superficie : 9.585.000 km²

Population : 1,3 milliard

Religion(s) : Le bouddhisme, le taoïsme, l’islam, le catholicisme, le protestantisme, le chamanisme, la religion orthodoxe, la religion Dongba, etc. Le bouddhisme, le taoïsme et l’islam sont les plus répandues.

Président de la République :   M. HU Jintao (15.03.03)

Site du ministère des affaires étrangères

Retour